Histoire de sexe premiere fois sexe papa

histoire de sexe premiere fois sexe papa

...

Video de sexe sous les jupes sex




histoire de sexe premiere fois sexe papa

..



Soiree sexe amateur vidéo sexe des animaux


N'hésitez pas à vous inscrire, c'est gratuit et rapide, passez par le formulaire! Ma fille, Aurore, vient d'avoir ses 18 ans, elle est grande, a de petits seins, elle mesure 1, 73m et pèse 58kilos, a de longs cheveux chatains et des yeux verts.

Rien n'aurait pu me laisser supposer ce qui allait suivre. Un vendredi soir, en regardant la télé, nous étions assis sur le canapé et elle était appuyée sur moi, comme souvent. Je sentais sa respiration, paisible, je sentais, aussi, l'odeur de sa peau, mais, étrangement, ce soir ceci me troubla. Peut-être parce que, après sa douche, au lieu d'avoir mis son pyjama habituel elle avait mis une nuisette, ne cachant pas grand chose.

Je ne la regardais pas de la même façon que d'habitude, elle s'en rendit compte, bien sur, et me demanda: En effet, comment ne pourrait-elle pas me plaire, avec ses petits seins aux bouts tendus, son ventre plat et ses cuisses galbées? Au lieu d'aller passer un peignoir elle se pressa contre moi, en me disant: Papa, je dois te dire que je suis toujours vierge, des copains voudraient bien me déflorer, mais je ne veux pas, j'ai peur qu'ils me fassent mal.

Je savais qu'elle prenait la pilule mais il me fallut quelques secondes pour savoir lui répondre, en lui disant: Et maman qu'est ce qu'elle va dire? En effet sa mére était partie ce soir, pour huit jours. Puis, elle insista, en me disant gentiment: Si après tu veux que l'on le refasse, je veux bien, c'est promis.

Je ne su pas résister plus longtemps ; je lui caressa son téton et le fit rouler entre mes doigts, nous étions les yeux dans les yeux et Aurore, ma grande fille de 18 ans, posa ses lèvres sur les miennes, elles étaient douces, et nous nous embrassâmes, doucement, tendrement et longuement.

Il me faut bien reconnaître que j'ai aimé le gout de sa bouche, je le lui dit, elle me dit: Je lui remonta et retira sa nuisette, elle était nue, près de moi. Je posais une main sur ces cuisses, elle avait la peau très douce, elle écarta un peu ses jolies jambes, ma main remonta et, arriva à son pubis qui n'était pas lisse.

Je la fis donc se lever pour aller dans la chambre. Dés qu'elle fut sur le lit, Aurore écarta les jambes, je voyais, pour la première fois, sa vulve. Je lui dis qu'après nous la verrons bien mieux, elle me sourit. J'allais chercher ce qu'il fallait dans la salle de bain, en revenant lui passa une serviette sous les fesses, en les levant cela fit avancer son bas ventre vers moi, adorable.

Je passa le gant de toilette humide sur son pubis, ses grandes lèvres et mis le gel à raser que je fis mousser en lui massant la vulve. Je passai le rasoir la débarrassant de cette pilosité, repassa le gant de toilette pour retirer le reste de mousse, et, sa vulve apparut, bien lisse, je lui dit de regarder, elle fit:.

Sa fente montait haut sur son pubis, ces grandes lèvres étaient un peu bombèes et ses petites lèvres assez longues et épaisses. Je dirigeais le jet sur ces tétons, et, dans sa fente. Ma fille jouis, là, sous la douche. Puis, je l'essuiais et sommes retournés sur le lit. Mais, cette fois, je pris la serviette, la posa au bord et la fit s'assoier dessus, je la fit s'allonger et lui écarta largement les jambes.

Je lui mit l'huile d'amande douce, sa vulve luisait, je la massais. Je lui mit de l'huile aussi sur ses seins, Aurore ondulait de plaisir lorsque je lui saisit les tétons, les faisant rouler entre mes doigts. J'avais une belle érection et mit mon gland sur son clitoris, lui demanda de regarder, descendit un peu et trouva l'entrée de son vagin. Je lui dit alors:. J'entrais donc mon gland, nous voyons ces petites lèvres s'écarter, mon gland passer entre elles, et, percevant un résistance, je m'arrêta.

Alors, et seulement alors, je pris sa virginité, entrant mon pénis doucement en elle. Un petit filet de sang coula de son vagin que je venais d'ouvrir, elle gémit, elle avait tout regardé, nos pubis se touchaient. Et, je fis quelques va et vient dans son vagin étroit, elle jouis pendant que j'éjaculais bien au fond, elle sentit mon sperme arriver en elle tandis que je sentais les contraction de son vagin pendant qu'elle jouissait.

Nous nous sommes endormis, comme cela, après avoir réussi à bouger sans nous désunir. Au réveil, ayant débandé, ma verge rougie était sortie de ma fille, et, un peu de mélange de sang, de cyprine et de sperme tachait la serviette.

Elle se réveilla quand je posais mes lèvres sur les siennes, elle m'embrassa, je lui rendit son baiser et nos langues se trouvèrent tournant ensembles dans nos bouches. Sous la douche nous nous sommes lavés mutuellement. J'ai eu une érection mais lui demanda d'attendre. Elle me dit ;. Ma chatte a immédiatement réagi et a envoyé un petit frisson le long de mon échine. Mes mamelons ont commencé à durcir. Je suis ainsi en plein dilemme!

C'est, j'en suis convaincue une intrusion totale à la vie privée. Et c'est mon père! Comme j'observe la course insouciante sa main, j'ai posé une main vers le bas et j'ai appuyé sur mon pubis. Je deviens rapidement excitée, et je mouille abondamment.

J'ai mis l'autre main sur le mince tissu orange de mon bikini pour presser mes mamelons. Il a poussé dans les deux sens la tondeuse à gazon, permettant à ses yeux de contempler ma peau luisante à chaque passage. Plus j'y pense, plus je m'en suis persuadé Il est rentré une vingtaine de minutes avant moi, et pourrait m'avoir matée depuis la fenêtre de sa chambre.

Peut-être a-t-il fantasmé sur moi, arrachant mon maillot de bain et enfonçant son pénis dans ma jeune chatte serrée. D'un seul trait j'ai été choquée, gênée par cette pensée Je me suis invectivée.

Sûrement mon père n'a aucune pensée incestueuse. C'est sa chair et son sang. L'homme qui a aidé à ce que je vienne au monde, embrassé mes genoux éraflés, gagné l'argent pour me nourrir. Mais que faire si c'est le cas? Est-il si mal que je veuille soudainement faire de son fantasme une réalité?

Je continue à l'observer, continue à convoiter sa bite magnifique jusqu'à ce qu'il ait éjaculé sur le sol de douche. Mais je constate que papa peut facilement me voir s'il tourne simplement la tête. Je m'éloigne furtivement, vais dans ma chambre et prends une serviette avant de me diriger vers l'autre douche. Pendant que l'eau chaude coule sur ma peau, j'ai lentement posé mes mains sur mes petits seins, taquinant et tirant sur mes mamelons.

J'imagine que ces doigts appartiennent à mon père. Ses mains puissantes et rugueuses me pressent les seins doucement, il me dit qu'il les trouve magnifiques. Il glisse ses mains vers le bas sur mes reins, saisissant mes fesses pendant qu'il enfonce son pénis épais dans ma chatte. Pendant que mon orgasme arrive je laisse tomber ma tête sur son épaule, l'invitant à marteler sa petite fille de plus dur et plus fort.

J'ai ouvert mes yeux et ai enfoncé deux doigts dans ma grotte humide et poisseuse. J'ai une envie très forte de jouir, mais ce n'était pas satisfaisant. Je voudrais être baisée, et l'être par papa. Avec seulement quelques seuls jours avec lui chaque mois, le séduire sera tout à fait un défi. Mais mon père n'aura pas de chance. Je suis convaincue que sera lui qui me dépucellera, pas quelqu'un d'autre. Je suis brune grande et sportive avec les cheveux longs qui tombent sur mes épaules.

Mes seins sont à peine formés avec des mamelons assez longs. Ils deviennent très proéminents et très durs quand je suis excitée. Mes aréoles sont foncées. Mes jambes sont longues, fermes. Mes fesses sont bien rondes. J'ai décidé que ma collection de strings serait une arme intéressante à employer sur papa.

Dès que je suis sortie de la douche cet après-midi, je me suis imposée à ne plus rien porter sous mes vêtements excepté des strings ou des culottes trop justes Mon père est le type le plus futé que je connaisse, ainsi je n'ai pas voulu être trop directe.

Mais je dois savoir si mes soupçons sont vrais, et en même temps le taquiner cruellement. Papa est doublement surpris quand je descends avec seulement un long T-shirt bleu clair. Mais son regard est pénétrant et il ne dit rien. Mais je n'ai jamais rien vu. Est-ce que j'avais tort au sujet du tout ceci?

Des semaines se sont passées pendant que je faisais des allers-retours entre la maison de maman et celle de papa. Ce n'est que vers le milieu de mai que j'ai réalisé que ma séduction a marché. Je suis allé directement de l'école à la maison de mon père vendredi après-midi et j'ai tiré profit du soleil. De nouveau, j'ai mis mon bikini orange et me suis allongée sur le transat. Papa a dit qu'il devait travailler sur l'ordinateur, ainsi il est rentré.

J'ai suspecté qu'il pouvait m'observer par sa fenêtre, aussi je me suis donnée en spectacle. J'ai pris tout mon temps pour m'enduire d'écran solaire, je n'ai pas manqué un seul pouce de ma peau chaude. Je me suis mise sur le ventre, déliant les courroies du haut de maillot et tirant mon bikini entre mes fesses.

Pendant que je remonte sur le transat je me suis rendu compte que je suis super excitée. Mes mamelons pointent sous le maillot de bain bien mince, et j'ai eu l'envie de frotter mon pubis et caresser ma chatte. Maintenant que je suis sur le dos, mes yeux regardent les fenêtres de la maison derrière mes lunettes de soleil.

Je n'ai vu rien pendant un instant, puis j'ai vu une ombre à quelques pas de la fenêtre de sa chambre. Je n'ai vraiment plus besoin de lotion, mais je m'en applique. J'en remets sur mon petit corps serré, taquinant si tout va bien mon père. Sensuellement je caresse mon corps juvénile, donnant l'impression pour quelqu'un regardant de loin que je me passe l'écran solaire.

Régulièrement j'observe la fenêtre. Enfin la silhouette a disparu, et les fenêtres ouvertes m'ont permis d'entendre la douche couler. Papa ne doit pas pouvoir attendre davantage. Il a dû aller assouvir son désir refoulé. Je me suis précipitée dans la maison, j'ai marché sur la pointe des pieds, monté les escaliers et suis entrée de nouveau dans sa chambre.

Cette fois, la porte de la salle de bains est fermée, mais je suis trop excitée et trop avide de revoir le grand pieu de mon père. Papa est encore en train de le faire.

Cette fois il se penche en arrière contre le côté droit de la douche, sous le jet il ne rince pas sa bite. Je suis hypnotisée pendant que je l'observe qui masturbe lentement sa longue tige épaisse. Je presse ma chatte en feu, pensant pouvoir arriver à l'orgasme en même temps que mon père. Mais d'autre part j'ai pris une décision immédiate. Je me suis rapidement dénudée et suis entrée par la porte entrouverte. Papa a sursauté de surprise et est presque tombé pendant que j'ouvre la porte de douche entre à cloche-pied dedans avec lui.

Il se tourne vers le mur pour essayer de cacher sa bite et de couvrir son corps humide, tout en hurlant et pestant. Son visage est agité de panique. J'ai soudainement eu des doutes au sujet de ce que je viens juste de faire, mais je ne peux m'arrêter maintenant. Je lui dit d'une voix qui essaye d'être calme et engageante:. Je veux être ici. Je veux être avec toi. Il a cessé de lutter, s'est retourné mais a couvert son sexe des deux mains pendant qu'il me regarde fixement complètement incrédule.

Et j'ai décidé que je te veux Peux-tu honnêtement me dire que tu n'as pas envie de moi? N'était-ce pas ce que tu viens de penser Je me déplace vers lui maintenant, un sourire entendu sur mon visage.

Il se recule sur le fond de la douche. Mais il n'essaye pas de fuir, et il commence à lancer des regards sur ma silhouette humide et nue. Je sais que tu m'as observée de ta fenêtre, et cela m'excite de savoir que tu es allumé pour ta petite fille.

Je suis à quelques centimètres de lui maintenant. Je pose mes mains sur ses épaules et bras. Le pauvre homme est torturé! Il voit son enfant unique, nue devant lui, le suppliant pratiquement d'être baisée. Papa est toujours aussi immobile qu'une statue, chaque muscle raide, ses yeux incapables de regarder les miens. Mes mains caressent son torse et son dos, charmées au toucher de sa peau, je sens sa lutte intérieure. Tu me veux autant que je te veux Mes mains descendent vers le bas son dos glissant vers son cul bien ferme.

Je me suis penchée sur lui et me mets à embrasser son cou et le haut de son torse tout en plaquant mon corps adolescent contre lui.

Je ne peux pas croire que ceci arrive. Je jure que je n'aurais jamais Je ne pouvais pas te regarder. J'ai du mal à ôter mes yeux de toi. Je déplace mes mains autour de son entrejambe.

Doucement je saisis ses mains et les écarte de sa bite. Après un mois de fantasme en passant à ce moment, j'ai pris le sexe de mon père dans mes mains. Ma main gauche, en forme de tasse a caressé ses couilles bien pleines. La paume de ma main droite glisse le long de sa queue. Il avait perdu une partie de sa superbe sous le coup, la panique et l'embarras.

Mais je la sens se redresser dans des mes mains maintenant, et elle est tout que je veux. Papa et moi regardons en même temps en bas pour observer mes mains cajoler sa bite et ses couilles. Il soupire de satisfaction et il me câline les cheveux.

histoire de sexe premiere fois sexe papa

Sexe blonde le sexe arabe


histoire de sexe premiere fois sexe papa